Trend Micro révèle les résultats de son rapport trimestriel sur les menaces informatiques : des attaques toujours plus ciblées et personnalisées !

Sur le premier semestre 2012, Trend Micro a bloqué au total plus de 140 millions d’attaques visant les PME, soit une augmentation de 27%par rapport à l’année passée

Tags: #menacesinformatiques #cloud #ATS #IXESHE

Rueil-Malmaison, le 27 juillet 2012 – Qu’elles soient dirigées contre les particuliers ou les entreprises de toutes tailles, les cyber-attaques visant à dérober des données personnelles et des informations financières se sont intensifiées. C’est ce qui ressort du dernier rapport trimestriel sur les menaces informatiques réalisé par le spécialiste de la sécurité du cloud Trend Micro.

Parmi ces attaques de plus en plus ciblées, Trend Micro est parvenu à bloquer 142 millions de menaces destinées à infecter les PME, soit une augmentation de 27% par rapport à la même période en 2011. Le rapport Trend Micro souligne également la montée en puissance des attaques sophistiquées de type ATS (Automated Transfer System) à l’encontre des particuliers. Quant aux grandes entreprises, la campagne « IXESHE » a démontré que les cybercriminels ont affiné leur techniques pour infiltrer de grandes multinationales sans qu’elles puissent s’en apercevoir.

Au-delà de ces attaques de plus en plus personnalisées, les cybercriminels sévissent à grande échelle en utilisant de nouvelles méthodes toujours plus agressives. Alors que les ransomwares type « Police / Gendarmerie Nationale » et les attaques comme « Black Hole Exploit Kit » continuent de toucher les postes de travail, on assiste à une explosion sans précédent des applications malveillantes sur les nouvelles plates-formes telles qu’Android. Les réseaux sociaux n’ont pas non plus été épargnés, de nombreuses attaques frauduleuses ayant notamment été constatées sur Pinterest.

A tous les niveaux, l’objectif reste le même : collecter des données d’ordre personnel et financier.
« La raison pour laquelle les cybercriminels s’attachent à concentrer leurs attaques sur les données personnelles est très simple : de plus en plus de salariés travaillent à partir de plusieurs terminaux, ce qui les rend bien plus vulnérables face aux attaques. », explique Rick Ferguson, Director of Security Research & Communications, Trend Micro. « Bien que Trend Micro ait coopéré avec les autorités pour démanteler de nombreux réseaux de cybercriminels en 2011, d’autres membres du cyber-crime ont perfectionné leurs méthodes et uni leurs efforts pour prendre une nouvelle longueur d’avance. Résultat : la cybercriminalité explose et il est donc indispensable de prendre les mesures nécessaires. »

Les tendances marquantes de ce second trimestre 2012 :

Cliquer ici pour accéder au rapport.