Trend Micro™ dévoile sa solution DLP centralisée (prévention contre la perte de données) dotée d’une gestion de tous les points de contrôle du SI

La solution Trend Micro Data Loss Prevention (DLP) intégrée à la plateforme Control Manager offre un renforcement accru de la sécurité des données dans l’entreprise pour un coût minimum

Tags: #endpoint #perte de données #APT #antivirus

Rueil-Malmaison, le 21 juin 2012 – Trend Micro, leader mondial de la sécurité du Cloud, annonce la sortie de la première solution de prévention contre la perte de données (DLP) intégrée et transversale, associant sa solution Trend Micro Data Loss Prevention à la plateforme Control Manager.

Les entreprises sont confrontées aujourd’hui à des attaques d’un niveau sans précédent en termes de sophistication et de volume. De plus en plus courantes, les menaces persistantes avancées (APT) visent à exfiltrer des données d’entreprise critiques tandis qu’en parallèle, la perte de données accidentelle demeure un risque important en matière de sécurité informatique. Si l’on considère la multiplication des terminaux mobiles et la complexité croissante des environnements informatiques, le facteur risque est appelé à augmenter lui aussi.

Pour combattre ces menaces critiques pour l’entreprise, Trend Micro a intégré son module Data Loss Prevention (DLP) à la plateforme Control Manager pour offrir une visibilité et une protection des données sans équivalent et à des coûts d’acquisition et de fonctionnement minimum : pas besoin d’agents, de serveurs, ni de consoles d’administration supplémentaires.

Cette solution DLP intégrée associe protection des données et antivirus au niveau du client, du serveur et de la passerelle web, ce qui permet de définir et de déployer des règles de sécurité à travers l’ensemble de l’entreprise depuis un point central. La plateforme Control Manager dispose d’une interface web qui permet de gérer les différentes fonctionnalités de façon centralisée. Elle dispose notamment d’un tableau de bord personnalisable, une vue en temps réel sur les menaces grâce à Trend Micro™ Smart Protection Network™, ainsi que des modules de reporting paramétrables avec des requêtes ad hocs et des alertes configurables.

« L’an dernier, nous avons étendu notre gamme de protection des données du endpoint vers le Cloud. Aujourd’hui, Trend Micro Control Manager et le module DLP intégré représentent une nouvelle étape dans notre stratégie de protection des données. Grâce à notre solution, les utilisateurs peuvent pour la première fois déployer en quelques clics des règles de protection des données à travers les différentes strates de l’infrastructure de sécurité existante, le tout depuis une interface unique », souligne Johanne Ulloa, Solution Architect chez Trend Micro.

« Une infrastructure de protection de données séparée nécessite un personnel dédié, une formation dédiée, un système de reporting distinct, des procédures de mise en conformité et un déploiement spécifiques. Il est donc important de choisir une méthode intégrée et facile à mettre en place pour assurer la protection des données au niveau des points finaux et du réseau », explique Richard Stiennon, responsable d’étude dans le cabinet d’audit informatique IT-Harvest. « Dans la mesure où les menaces persistantes avancées ciblent des données spécifiques au sein de l’entreprise, il est nécessaire d’unifier les solutions antivirus et les solutions de protection de données. En combinant tous ces éléments dans un système de protection global, on peut contrôler l’ensemble des contenus sans rencontrer les problèmes de coûts et d’implémentation inhérents aux solutions DLP actuelles. Tout le monde est d’accord pour dire que les antivirus seuls sont insuffisants. Aujourd’hui, grâce au module DLP intégré et à la gestion centralisée proposés par Trend Micro, il suffit d’activer une licence pour bénéficier à la fois d’un antivirus et d’une solution de protection des données. »

PRINCIPAUX AVANTAGES

L’intégration du module DLP à la plateforme Trend Micro Control Manager simplifie les déploiements en réduisant la complexité et les coûts de fonctionnement. Il n’est pas nécessaire de créer une strate de sécurité ou une infrastructure de protection de données séparée, ce qui permet de traiter rapidement les procédures de mise en conformité, les violations des règles de sécurité et les statuts opérationnels. Les utilisateurs les plus concernés par les problématiques de confidentialité et de conformité, notamment dans la finance, la monétique et les milieux hospitaliers, peuvent rapidement mettre en œuvre cette solution grâce aux modèles régionaux et sectoriels prédéfinis.

Protection des données intégrée au sein de l’entreprise

Gestion centralisée des règles de sécurité et de protection

Visibilité dans toute l’entreprise