Les entreprises sont-elles prêtes pour le BYOD ?

Trend Micro dévoile les résultats d’une nouvelle étude menée par Forrester sur le thème de la consumérisation

Tags: consumerization , consumérisation , BYOD , sécurité , restauration des données , étude Forrester #consumerization , #BYOD , @TrendMicroFR

Rueil-Malmaison, le 14 mai 2012 – Trend Micro, un des leaders mondiaux de la sécurité du Cloud, annonce les résultats d’une nouvelle étude faisant apparaître que 75 % des entreprises ont relevé le défi de la consumérisation en mettant en place des politiques d’adoption du BYOD (Bring Your Own Device).

Cette étude* réalisée par le cabinet d’audit Forrester en Avril 2012 pour le compte de Trend Micro met en exergue les pressions majeures qui pèsent sur les services informatiques des entreprises, ainsi que les vecteurs de croissance et les défis associés au phénomène de consumérisation.

Dans ce contexte et face à l’urgence de la situation, toutes les entreprises n’ont semble-t-il pas pris le temps d’appréhender les conséquences d’une politique mal adaptée en matière de BYOD.

La moitié (60 %) des entreprises interrogées a déjà mis en place ou prévu de lancer au cours des douze prochains mois un programme BYOD pour smartphones et autres terminaux mobiles tels que les tablettes (47 %). Un peu moins de la moitié d’entre elles (46 %) ont consigné leur programme de manière formelle, encore faut-il que les collaborateurs acceptent de lire et de signer un document officiel à ce sujet.

Plus inquiétant encore, l’étude dévoile que le contenu et la portée de ces programmes apparaissent la plupart du temps insuffisants, certaines problématiques comme la sécurité, le risque et la restauration des données étant généralement négligées. Environ un tiers seulement des entreprises se sont livrées à une évaluation des conséquences sécuritaires liées à l’adoption du BYOD (34 %) ou ont développé une politique mobile pour protéger l’utilisation des données et applications d’entreprise (37 %). Même constat concernant les sociétés ayant modifié leurs modalités de remboursement pour les forfaits téléphoniques (31 %) et les forfaits de téléchargement de données (32 %).

« Il semblerait que les entreprises soient de plus en plus nombreuses à miser sur l’adoption du BYOD, mais peu d’entre elles ont formalisé des dispositifs liés à l’implémentation de programmes adaptés », explique Cesare Garlati, Directeur de la Consumérisation chez Trend Micro. « Pour que ces programmes soient adoptés de manière transversale, leurs dispositions doivent s’appliquer à tous les départements de l’entreprise et certains éléments critiques tels que la sécurité, la protection des données et la confidentialité doivent être clairement pris en compte. »

L’étude fait également ressortir un ensemble de facteurs ayant motivé le lancement de programmes BYOD, dont notamment :

*Etude réalisée par le cabinet Forrester auprès de 200 entreprises aux Etats-Unis (plus de 1000 salariés), au Royaume-Uni, en France et en Allemagne (plus de 500 salariés).